LES PANIERS DE PÂQUES

ACTIVITÉ TRÈS FACILE – réalisée par Sam (3 ans) et Nellyane (23 mois)

Par manque de temps, j’ai proposé aux enfants de coller des gommettes de Pâques sur des paniers colorés à monter soi-même, trouvés sur le site de 10 doigts , ainsi que sur des oeufs en plastique.

Avec mon aide, ils ont ajouté de la paille de décoration.

Et voilà une jolie décoration simple et facile à faire.

LES POUSSINS DE PÂQUES

ACTIVITÉ FACILE – réalisée sur 2 jours par Sam (3 ans) et Nellyane (22 mois)

POUR RÉALISER CE PETIT POUSSIN, NOUS AVONS UTILISÉ : du papier cartonné blanc, de la peinture : jaune, orange, blanche, verte, noire, des plumes jaunes, lettres minuscules de l’alphabet en mousse autocollantes, des bandes de strass autocollant, d’un sprayza, de la feutrine orange, une fourchette, des fleurs en tissus, colle blanche, pistolet à colle.

VOICI COMMENT NOUS AVONS PROCÉDÉ : Après avoir dessiné un oeuf « fêlé » (celui-ci mesure environ 28 cm), et le haut d’un poussin, Sam et Nellyane ont peint la coquille avec un mélange de peinture orange et blanche, puis le petit oisillon en jaune.

Sur le haut de la coquille, ils ont mis des bandes de strass autocollant. En bas, avec une fourchette, ils ont fait des empreintes avec la peinture verte, pour représenter l’herbe (pour cette étape , je les ai un peu aidés).

Pour la tête : dans un morceau de papier blanc cartonné, j’ai découpé deux petits ronds pour faire les yeux. Le milieu de l’oeil a été fait avec un petit pinceau rond en mousse. Le bec avec 2 petits triangles orange. Pour les joues, je me suis servie du sprayza.

Au début, je voulais que les enfants collent eux-mêmes les grandes plumes à l’arrière du poussin, mais ça ne tenait pas 🙁 , du coup j’ai dû le faire avec la colle chaude. Par contre, ils ont pu mettre celles qui se trouvent sur le devant sans problème.

Avec la colle blanche, et avec un peu d’aide, ils ont fixé le haut de la coquille sur la tête du petit poussin, et de nouveau avec la colle chaude, j’ai assemblé le bas de la coquille sur le corps.

Ensuite, ils ont posé les lettres en mousse autocollantes « Joyeuses Pâques » sur le bas de la coquille.

Pour finir, j’ai dû coller également les fleurs en papier qui ne pouvaient pas tenir autrement qu’avec de la colle chaude.

LES LETTRES PRINTANIÈRES

ACTIVITÉ FACILE – réalisée par Sam (3 ans) et Nellyane (22 mois)

POUR RÉALISER CES LETTRES PRINTANIÈRES, VOUS AUREZ BESOIN De papier cartonné blanc, carton de récupération, gommettes printanières, gommettes fleurs 3D, lettres en feutrine autocollante, peinture : bleue, blanche et rose, feutre noir, colle blanche, pistolet à colle, cutter, une paire de ciseaux.

VOICI COMMENT NOUS AVONS PROCÉDÉ : Sur le papier blanc cartonné, j’ai dessiné les initiales du prénom de Sam et Nellyane d’une hauteur de 24 cm environ.

J’ai ensuite préparé la peinture en ajoutant un peu de blanc avec le bleu et le rouge, puis chacun a peint sa propre lettre.

Comme il faisait beau, ça a séché assez rapidement, du coup par la suite, ils ont collé les lettres en feutrine, ajouté des gommettes printanières, et moi avec mon pistolet à colle j’ai fixé les fleurs en 3D.

Pour finir, j’ai déposé de la colle blanche derrière leur peinture, pour pouvoir le placer sur le carton de récupération. Il ne me restait plus qu’à couper tous les contours de leur initiale.

ÇA SENT BON LE PRINTEMPS

ACTIVITÉ FACILE – réalisée sur 2 jours par Sam (bientôt 3 ans) et Nellyane (22 mois)

POUR RÉALISER CE JOLI BOUQUET DE FLEURS, VOUS AUREZ BESOIN D‘une grande feuille blanche, des caissettes blanches, peinture : bleue, orange, jaune, rouge, vert clair, vert foncé, une paire de ciseaux, colle blanche.

VOICI COMMENT NOUS AVONS PROCÉDÉ : Avec la peinture rouge, jaune, bleue et orange, Sam et Nellyane ont peint les caissettes pour représenter les fleurs.

Avec mon aide, ils ont tracé les tiges des fleurs. Sur une autre feuille blanche, ils ont étalé de la peinture vert foncé qui servira pour faire de l’herbe.

Sam et Nellyane ont ensuite collé les caissettes peintes au bout de chaque tige.

Pour finir, j’ai couvert l’intérieur d’une de leur main avec la peinture bleue et ont tapoté sur le haut de leur feuille pour laisser leurs empreintes qui représenteront le ciel.

LES JOLIS COEURS POUR LA SAINT-VALENTIN

ACTIVITÉ FACILE – réalisée par Sam (bientôt 3 ans) et Nellyane (21 mois)

POUR RÉALISER CE JOLI COEUR, VOUS AUREZ BESOIN D‘une grande feuille blanche, de carton de récupération, de la peinture rose, des gommettes de toutes sortes en forme de coeur, un oiseau de décoration, des lettres de scrabble en bois, de la colle blanche, pistolet à colle, des chocolats en forme de coeur (facultatif) et des scratchs autocollants ronds pour fixer les chocolats.

VOICI COMMENT NOUS AVONS PROCÉDÉ : Sur la feuille blanche, j’ai dessiné un coeur assez grand, que j’ai collé sur le carton de récupération

Sam et Nellyane l’ont peint en rose. Après qu’il ait bien séché, avec la colle blanche, ils ont collé les lettres de scrabble en indiquant chaque membre de leur famille.

Ils ont ensuite placé des gommettes un peu partout sur le grand coeur peint.

Avec le pistolet à colle, j’ai fixé l’oiseau car avec la colle blanche, il ne tenait pas bien. Les 4 coeurs au papier doré, ce sont des chocolats que j’ai mis avec les scratchs autocollants ronds.

Et voilà, un cadeau simple et rapide à faire pour la Saint-Valentin 🙂

HISTOIRE ILLUSTRÉE : ROULE GALETTE

ACTIVITÉ MOYENNANT FACILE – réalisée sur 3 jours par Sam (bientôt 3 ans) et tata

Je pense que pas mal d’entre vous connaissez l’histoire de Roule Galette. Moi je l’ai découverte cette année, même si j’en ai déjà entendu parler, je me disais qu’elle ne plairait pas aux enfants. Je me suis trompée … comme cette histoire parle de plusieurs animaux, et d’une galette qui roule …qui roule … , ça les intéresse encore plus!

POUR RÉALISER CETTE HISTOIRE ILLUSTRÉE, VOUS AUREZ BESOIN D‘un coloriage de la couverture du livre, les images principales de l’histoire (les personnages, les animaux, la galette), de la peinture : marron, jaune, orange, vert clair, vert foncé, grise, papier blanc assez rigide, du carton de récupération, du papier bulle, un cutter, un morceau d’éponge pour reproduire les troncs d’arbre, un morceau de mousse ronde pour faire l’arbre, un bâtonnet en bois, feutre marron, papier calque, papier décoratif pour le bois de la fenêtre et les rideaux.

VOICI COMMENT NOUS AVONS PROCÉDÉ :

LA COUVERTURE DU LIVRE

Après avoir imprimé le coloriage de la couverture du livre, j’ai préparé dans une palette de la peinture marron, jaune et orange pour que Sam la peigne librement. Mais comme il avait mis pas mal de peinture, (on ne distinguait plus rien) je lui ai proposé de passer le rouleau.

C’est beaucoup plus beau comme ça 🙂

LE TEXTE

Je l’ai recopié et collé aussi des images que j’ai imprimées en collant chacune d’elles aux endroits correspondant dans le texte.

LA FORÊT

Sam a commencé par peindre la feuille blanche avec la peinture vert foncé

Une fois bien sèche, je l’ai collée sur un morceau de carton de récupération, et avec de la peinture marron, il a fait des « gribouillis » pour créer des chemins.

Avec un morceau d’éponge trempée dans la peinture marron, Sam a réalisé les troncs, et avec un morceau de mousse en forme de rond, imprégné de peinture vert foncé, il a fait les arbres.

Il ne lui restait plus qu’à coller, aux endroits que je lui indiquais, les images du torchon avec la tourtière et les animaux.

LA MAISON

Après avoir peint le grenier en gris, Sam a étalé de la peinture marron sur le papier bulle qu’il a posé sur une feuille blanche, pour reproduire l’intérieur de la maison.

Il a ensuite collé l’escalier qui conduit au grenier, ainsi que les personnages, et le torchon sur le bord de la fenêtre.

À l’aide d’un cutter, de papier décoratif vert foncé et orange, de papier calque, de la colle blanche, et d’un feutre marron, j’ai fabriqué une fenêtre où sera posée la galette.

Toujours avec le cutter, sur la présentation de la forêt, j’ai évidé le chemin le plus droit

pour pouvoir faire passer un bâtonnet sur lequel j’ai ajouté l’image d’une galette.

Comme cela, en racontant l’histoire, je peux m’arrêter au niveau des animaux présents dans la forêt (le temps du chant de la galette par exemple).

Voilà, il ne me reste plus qu’à m’amuser avec les enfants pour leur lire et relire cette histoire. Je me sers aussi de l’histoire racontée par le Père Castor, si cela vous intéresse.